Astuces pour mieux gérer la crise économique du COVID-19

Pourquoi cette crise est-elle différente des autres ?

La dernière grande crise économique mondiale date de 2008, a été principalement causée par des abus de pouvoir et des délits d’initiés sur une population à faibles revenus. En abusant en conscience des individus et de leurs capacités d’endettement pour accéder à la propriété immobilière, les banques ont instauré un système fragile présentant des risques d’insolvabilité…Soit par nécessité, soit par nature, la vie a régulé. Cette insolvabilité structurelle a entraîné, par un effet domino, l’économie mondiale dans une récession et une politique de rigueur.

A travers la crise des SUBPRIMES, nous rééquilibrons 3 grands principes :

  • La fiabilité des parties prenantes via des méthodes de « scoring » et l’évaluation des partenaires.
  • L’obligation de transparence par une vulgarisation de la transmission des informations techniques.
  • La pérennité des entreprises grâce à la loi de Bâle II qui impose des normes de gestion destinées à mieux appréhender les risques financiers.

Pour gérer la crise des SUBPRIMES , nous avons activés 3 énergies : STRUCTURE, du CADRE et la RIGUEUR

La crise que nous vivons en 2020 à travers le COVID-19, vient de l’infiniment petit, de l’interaction entre les systèmes et les individus. Cette crise ne fait aucune différence entre les statuts sociaux, les nationalités, les genres … Elle est globale, provient de l’intérieur et se propage à l’extérieur. C’est par définition une crise systémique. C’est d’ailleurs par cette caractéristique qu’elle va toucher un très grand nombre d’entre nous.

Pendant une durée indéterminée, cette crise nous invite à rééquilibrer 3 grands principes :

  • L’humilité de nos savoirs et connaissances : même la science a dû reconnaître qu’elle avait encore beaucoup à découvrir. Chaque prise de décision peut être mauvaise due à une simple méconnaissance de notre environnement ou adversaire ! Nous avons encore tant à apprendre, cultivons la modestie.
  • L’égalité entre les personnes : le virus ne fait aucune différence, il touche l’humanité dans son entièreté. Les conséquences vont être humaine, sociétale, économique, technologique, écologique… Les notions de redistribution, d’égalité des chances vont être mises en jeu.
  • La conscience de nos actes : face à cette crise comment ne pas comprendre que nos faits et gestes ont un impact sur toute l’humanité et la planète ? Nos comportements individuels sont le nerf de cette guerre sanitaire.  

Pour gérer cette crise, nous devrons utiliser des atouts tels que : l’INVENTIVITE, la CREATIVITE et l’AUTHENTICITE

Comment se positionner face à cette crise en tant qu’entrepreneurs du bien-être ?

Nous sommes les vecteurs de la crise car nous sommes l’hôte et le transmetteur du virus. L’humain n’a pas le pouvoir de contrôler les choses mais il a une responsabilité dans la maîtrise de son environnement par ses actes.

Nous avons tous une puissance d’action individuelle pour changer les conséquences de cette crise, car elle est en nous. C’est notre regard face à ce contexte qui nous feront agir, c’est notre posture face aux aléas qui nous guidera, c’est nos pensées face aux conséquences qui orientera nos prises de décisions.

Oui tout ce qui se révèle à l’intérieur, s’exprimera à l’extérieur. C’est donc par notre propre connaissance que nous allons nous adapter et imaginer le meilleur.

3 aptitudes développer face à tout cela :

1- Choisir les parties prenantes de notre vie

Derrière un système, une économie, une technologie, un idéal, un livre, un concept… il y a quelqu’un avec un état d’esprit, une énergie, une attitude. S’entourer de personnes dynamiques, inspirantes et créatives permet créer du positif et une spirale vertueuse dans votre vie. 

Ce que vous vibrez et ce que vous êtes profondément, vous mettra naturellement en lien avec les personnes qui vous ressemblent. En élevant votre taux vibratoire, vos relations deviendront inspirantes et motivantes…

2- Faire preuve de bon sens et prendre du recul

L’interdépendance du monde, des individus et des systèmes peut faire naître une force et une dynamique de groupe. En cas de synergie négative, l’instabilité et les erreurs des mauvais jugements entraînent tout le groupe dans un cercle vicieux. J’appelle cela des « chutes égrégoriennes » ! C’est le risque majeur dans une crise systémique. Il n’y a plus de limites ou de barrières, tous les acteurs présents s’effondrent ensemble.

Les systèmes de loyauté inconscients sont très pernicieux dans ces types de crises. Attention, à toutes les personnes animées par le syndrome du sauveur. L’épuisement pour venir en aide est très courant dans ses épreuves de vie.

3- Remplacer la volonté de contrôle par un état d’être :

Devenir quelqu’un, c’est développer de nouvelles aptitudes en fonction des aléas de la vie. Cette crise du COVID-19 nous invite à en créer de nouvelles, en conscience. Nous désirs les plus intimes sont remis en cause, notre rapport à la performance et aux résultats est complétement mis à plat !

Pour se préparer à la crise post-11 Mai 2020, je vous invite à faire grandir en vous les aptitudes suivantes :

  • Favoriser la tempérance, la notion de temps et d’espace a été clairement modifié
  • Cultiver la modestie dans la nature
  • Développer la créativité dans l’incertitude
  • Assurer sa ténacité dans les prises de décisions avec une obligation de moyens
  • Improviser des solutions même en situation d’incertitude
  • Favoriser du lien entre les individus
  • S’ancrer pour réaliser des actions au quotidien

Des limites face à ces besoins d’évolutions personnelles ?

Toutes nos blessures d’âme que sont l’injustice, la trahison, l’abandon, le rejet et l’humiliation vont se réactiver. Une occasion de les retravailler si le besoin est encore présent. Ne vous auto-flagellez pas, nous n’avons pas d’autres choix que d’accepter la crise pour en faire un événement salvateur.

Cette crise nous invite profondément à travailler sur notre singularité et notre authenticité. Ne plus être transparent, ne plus avancer sous un masque, s’exprimer avec vérité en toute simplicité, est juste ce qui nous est demandé.

Oui il y aura des moments difficiles, oui il y a encore des blessures et des états d’âme que l’on n’accepte pas. Mais, nous avons aussi cette puissance créatrice, ce féminin sacré à l’intérieur de nous tous…. Si vous en doutez, rejoignez-nous à la Pépinière du bien-etre , dans le réseau inter-thérapeute.